Archives par mot-clé : migration

Festival international de géographie, 30e édition – Migrations

Table ronde « Migrations en images » organisée par William Berthomière, géographe, Constance De Gourcy, sociologue, David Lessault, géographe (ESO, CNRS), animée par Taina Ternoven, journaliste indépendante.

Les expériences migratoires ont toujours trouvé dans l’art diverses formes d’expression. L’intensité du rapport au monde que suscitent les migrations et la mise en contact qu’elles enclenchent entre diverses sphères culturelles font des arts graphiques, de la photographie ou de la bande dessinée, voire de la musique ou la littérature, autant de médium pour faire exister des récits qui ne sauraient parfois se dire
autrement. Investies par des artistes-migrants et par des artistes inspirés par les migrations, les approches artistiques se sont également diffusées dans les recherches scientifiques, les revues, voire les rapports d’ONG, à travers de nouvelles méthodes d’enquêtes ou par des collaborations et des approches hybrides art-science.

Samedi 5 octobre 2019
↔ 13h30-15h / ESPACE GEORGES SADOUL,
Salle Yvan Goll – Saint Dié

Le programme ici

Migrations, circulations, mobilités Nouveaux enjeux épistémologiques et conceptuels à l’épreuve du terrain

 

Vient de paraitre aux Presses Universitaires de Provence dans la collection “Sociétés Contemporaines” un ouvrage qui fait le point sur les catégories de mobilité, migration.

Titre :

Migrations, circulations, mobilités

Nouveaux enjeux épistémologiques et conceptuels à l’épreuve du terrain

Les auteurs sont :
Nathalie Ortar, Monika Salzbrunn & Mathis Stock, dir.
Date de parution: 2018 trimestre 3

Résumé : Au cours de la dernière décennie, l’usage du terme mobilité, porté par le mobility turn, s’est progressivement substitué à migration dans la sphère politique et dans la recherche sans que ce glissement conceptuel n’ait réellement fait l’objet d’un questionnement approfondi. Ont ainsi été intégrées au sein d’un même corpus analytique toutes les formes de déplacement physique des personnes, les mobilités imaginaires, virtuelles et de communication comme celles des objets. L’ouvrage les interroge dans une perspective pluridisciplinaire en proposant une réflexion épistémologique autour des termes « mobilité » et « migration » et de leurs relations afin d’interroger les présupposés des mobilities studies. Articulé en trois parties destinées à explorer les liens, porosités et impermanences de ces concepts, il porte sur la production des catégories par le politique et l’administration, les représentations de la migration et de la mobilité, et les reconfigurations apportées par les nouvelles technologies aux frontières entre mobilité et migration.
Table des matières

Mourir Ailleurs : revue Diasporas n°30

Tijuana San Diego border deaths © Revue Diasporas

Tomas Castelazo, Memorial coffins on the US-Mexico barrier for those killed crossing the border fence in Tijuanan Mexico. CC B-SA 2.5

En choisissant de consacrer son dernier numéro thématique à la place de la mort dans les expériences migratoires aux époques moderne et contemporaine, la revue “Diasporas” a cherché à rendre à la mort la place qui lui revient dans l’histoire des migrations, et par là même à penser à nouveaux frais à la fois l’humanité même des parcours migratoires, et l’ensemble des constructions contingentes (à la fois juridiques, politiques et économiques) qui situent les phénomènes de mobilités dans leurs différents environnements. Ce séminaire propose à quatre chercheurs venus de différentes disciplines (historiens, sociologues et anthropologues) de prolonger cette réflexion en discutant ensemble, et avec le public, de la présence comme de l’image de la mort en migration – une thématique à laquelle le drame des migrants en Méditerranée confère bien sûr une brûlante actualité ainsi qu’un évident enjeu citoyen. Continuer la lecture de Mourir Ailleurs : revue Diasporas n°30

Lire et écrire pour réparer le silence

Dans le cadre de l’opération « Mémoires dominées et créations critiques dans les sociétés post-traumatiques » du LabEx SMS (Structuration des Mondes Sociaux), se tiendra un atelier organisé par
Catherine Mazauric, Marie-José Fourtanier
(LLA-Creatis),
Létitia Mouze et Anne Coignard
(ERRaPhiS)

Le 24 novembre 2017 à Toulouse.

Intervention sur les silences et l’absence

Récits d’absence et variations autour du silence

Par De Gourcy, Maitresse de conférences en sociologie à Aix-Marseille Université, chercheure au LAMES.

Cette communication s’intéresse à la mise en tension des catégories de présence et d’absence dans les récits d’absence. Devenus de plus en plus fréquents en raison de la transformation des périmètres de la vie sociale (Agier, 2013), ces récits, souvent denses et fournis qui ponctuent le quotidien des membres séparés, apparaissent traversés par des silences. Ce sont ces retenues de la parole ou de l’écrit qui nous intéressent ici en tant qu’elles structurent l’espace du dicible (Pollak, 1990). Produits par les mobilités et migrations, ces silences révèlent ainsi des frontières du dire autour de ce qu’il est possible de dire ou pas et offrent une perspective d’analyse inédite des enjeux de la mémoire et de l’histoire. Continuer la lecture de Lire et écrire pour réparer le silence

Circulations familiales et reconfigurations de la parenté

A noter le 16 et 17 mars 2017 prochain la tenue de deux journées  d’étude dont l’objectif est d’analyser les reformulations que révèle, dans la parenté, la circulation des choses, des corps ou des personnes au sein d’un monde globalisé. La circulation familiale sera notamment interrogée sous l’angle de l’absence dans la relation parent/enfant.

JournéesDSVS 2017

Lieu :
Salle A
Centre de la Vieille Charité
2 rue de la Charité
13002 Marseille

A Typology of contemporary exile narrations. Appel à projet de thèse

DOC2AMU est un programme doctoral innovant permettant de financer 30 contrats doctoraux d’une durée de 3 ans chacun pendant les 5 années du programme. Il est basé sur des principes
d’interdisciplinarité, d’intersectorialité et d’ouverture internationale (« 3I »). Il s’agit d’un projet H2020 COFUND MSCA cofinancé par la Commission Européenne et par le Conseil Régional Provence-
Alpes-Côte d’Azur, avec un soutien financier de la fondation A*MIDEX. Parmi les appels, un en particulier portant sur l’expérience exilique et la reconfiguration de l’absence en situation d’exil retient notre attention :

A typology of contemporary exile narrations
Is it possible to envision a representation of the exilic experience which could be broad enough to include the contemporary diversity of migratory fates and situations, and relevant enough to consider each individual exiled person? In a context of displacements more and more increased by political violence and economic misery in Africa and the Middle-East, the figure of the “exile” (the exiled person), relayed everywhere through mass media, is gaining more and more importance in our lives, our imaginary constructions, and our relation to the Other. Continuer la lecture de A Typology of contemporary exile narrations. Appel à projet de thèse

Nouv.o.monde le festival de cinéma de Rousset et le CRISALIDE

Du 07 au 13 mars 2016, se tiendra l’édition 2016 du festival de cinéma de Rousset et du Pays d’Aix. Depuis 2012, ce festival interroge les changements majeurs de nos sociétés en privilégiant le prisme méditerranéen. Ce faisant, il contribue à l’étude d’un monde en mouvement qui éclaire les liens multiples entre cinéma, cultures, arts et sociétés. Chaque édition comme celle de 2016 propose à travers ses rencontres de croiser des regards de cinéastes, d’artistes de différentes disciples et de spécialistes afin de prendre le temps de réfléchir ensemble « ces moments de cinéma ».

Cette année, le CRISALIDE ( Collectif de recherche interdisciplinaire sur l’absence et les liens diasporiques dans l’espace euro-méditerranéen) est invité pour animer la discussion qui aura lieu le 13 mars à l’issue de la projection du film Umrika, Comédie Dramatique de Prashant Nair – Inde – 1h45.

Rencontre avec Ilana Salama Ortar docteure en philosophie. Artiste visuelle interdisciplinaire, elle vit à Tel Aviv et Frankfort. Son travail,sous forme d’installations participatives, traite de l’immigration, du déracinement, de l’exil et de l’architecture d’urgence.
Alice Ruffini est artiste plasticienne, scénographe et musicienne. Son travail s’articule autour de problématiques liées à l’espace, à l’habiter, aux déplacements, aux voyages.
Constance De Gourcy est maîtresse de conférences en sociologie, membre du Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES, MMSH, AMU). Ses travaux portent principalement sur les migrations, l’absence et ses effets sur les liens de famille.

http://festivalnouvomonde.com/

Les territoires de l’absence – journée d’étude du CRISALIDE

Le fil conducteur de la journée consistera à voir comment les lieux contribuent à créer des situations d’absence. Seront analysés les rapports complexes qu’entretiennent la mémoire et l’absence à partir de lieux tels que le rocher, la place publique et le cimetière. Ces regards croisés se déploieront à l’échelle de plusieurs pays : Israël, Algérie, Italie.

Les territoires de l’absence
Maison Méditerranéenne des Sciences Humaines
27 novembre 2015

Les territoires de l’absence programme

A lire : Performing Nostalgia – Migration Culture and Creativity in South Albania

Eckehard Pistrick, membre du Crisalide vient de publier un ouvrage inédit, traitant d’un aspect peu étudié des migrations. Celles-ci sont abordées sous l’angle de la musique, lien ténu qui raccorde ceux qui sont partis à leur pays d’origine. Une façon originale de souligner les effets de l’absence dans le rapport à soi, à l’autre et au pays d’origine.

Texte de présentation :

Migration studies is an area of increasing significance in musicology as in other disciplines. How do migrants express and imagine themselves through musical practice? How does music help them to construct social imaginaries and to cope with longings and belongings? In this study of migration music in postsocialist Albania, Eckehard Pistrick identifies links between sound, space, emotionality and mobility in performance, provides new insights into the controversial relationship between sound and migration, and sheds light on the cultural effects of migration processes. Central to Pistrick’s approach is the essential role of emotionality for musical creativity which is highlighted throughout the volume: pain and longing are discussed not as a traumatising end point, but as a driving force for human action and as a source for cultural creativity. Continuer la lecture de A lire : Performing Nostalgia – Migration Culture and Creativity in South Albania

Séminaire “Migrations : regards croisés”

Séminaire « Migrations : regards croisés »
L’ objectif du séminaire est de proposer un espace d’échange autour de récents travaux de recherche sur la question des migrations. S’appuyant sur la présence de plusieurs enseignant-e-s chercheur-e-s de l’université Paris-Ouest Nanterre travaillant sur ce sujet, il vise à favoriser le dialogue entre différentes disciplines (histoire, sociologie, science politique, droit, anthropologie et économie) et à décloisonner la question migratoire des ancrages disciplinaires. Il s’agit également de valoriser les jeunes chercheur-e-s, doctorant-e-s et docteur-e-s, qui trouveront un lieu de discussion, à la fois rigoureux et bienveillant, de leurs travaux de recherche. Une certaine place est accordée aux travaux de recherche portant sur les politiques publiques et leurs implications juridiques, à l’État et à l’administration, objets qui facilitent la confrontation des disciplines.
Organisateurs/rices : Karen Akoka, Stéphane Beaud, Stéphane Dufoix, Abdellali Hajjat, Dzovinar Kévonian, Lionel Ragot, Philippe Rygiel et Serge Slama.
Lieux et horaires : en alternance à l’université Paris-Ouest Nanterre (bâtiment F, salle des conférences F352) et au Musée de l’histoire de l’immigration – 2eme mercredi du mois, de 15h30 à 17h30.

 Programmation du séminaire 2014-2015 : Semigrations_prog_2014_2015