Tous les articles par Constance De Gourcy

Constance De Gourcy est maitresse de conférences en sociologie à Aix-Marseille Université et depuis 2018 membre de l’Institut Convergences Migrations.

A lire : La vie en deux. Familles françaises et britanniques face à la mobilité géographique professionnelle

Dans cet ouvrage qui vient de paraitre,  Nathalie Ortar s’intéresse aux mobilités qui relient la scène professionnelle à la scène résidentielle.

La grande mobilité géographique professionnelle qui implique pour un individu de résider et de travailler dans des lieux distants de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de kilomètres, reste un phénomène social mal connu.

Pourtant cette mobilité spatiale singulière, emblématique de notre modernité, transforme profondément le quotidien privé et professionnel des travailleurs mobiles, et impose des façons de vivre et de travailler bien spécifiques intégrant l’éloignement géographique, l’absence, mais aussi des séparations et des retours récurrents. Continuer la lecture de A lire : La vie en deux. Familles françaises et britanniques face à la mobilité géographique professionnelle

Séminaire du CRISALIDE

Séminaire du CRISALIDE : Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme :  Mercredi 7 octobre 2015, 9h – 11h, salle 102.

Malika Gouirir (Maître de conférences – Université Paris Descartes) présentera ses travaux : L’absence au prisme de la politique d’Etat : le statut MRE (Marocains Résidant à l’Etranger)
Discutante : Constance De Gourcy (LAMES – AMU – CNRS)

Appel à communication : colloque sur les Interactions Multimodales Par ECran

Voici un appel à communication qui devrait intéresser celles et ceux qui travaillent sur les modalités du lien social à distance.

L’édition 2016 du colloque organisé par le groupe de travail IMPEC sera structurée autour d’une thématique centrale : celle de la présence. Nos réflexions se focaliseront sur la présence comme concept(s) et comme pratique(s) par, via et avec les écrans. C’est à partir de cet angle d’attaque que seront appréhendées les questions relatives aux communications avec les écrans concernant les modes de présences (à soi, aux autres, au monde (Weissberg, 1999), co-présence, présentification (ou instanciation) de la présence (Merzeau, 2010) – par exemple avec les avatars, construction de la présence, surprésence ou hyperprésence des écrans, interactions hyperpersonnelles (Walther, 1996), etc. Continuer la lecture de Appel à communication : colloque sur les Interactions Multimodales Par ECran

Disparition et absence : Pour une anthropologie des limites

Pour cette rentrée universitaire, nous avons choisi l’ouvrage de David Le Breton disparaitre-de-soi .

Extrait : “au fil de ce livre, j’appellerai “blancheur” cet état d’absence à soi plus ou moins prononcé, le fait de prendre congé de soi sous une forme ou sous une autre à cause de la difficulté ou de la pénibilité d’être soi. Dans tous les cas, la volonté est de relâcher la pression.
Il s’agit ici de plonger dans la subjectivité contemporaine et d’en analyser l’une des tentations les plus vives, celle de se défaire enfin de soi, serait-ce pour un moment. Sous une forme douloureuse ou propice, cette étude arpente une anthropologie des limites dans la pluralité des mondes contemporains, elle s’attache à une exploration de l’intime quand l’individu lâche prise sans pour autant vouloir mourir, ou quand il s’invente des moyens provisoires de se déprendre de soi. Les conditions sociales sont toujours mêlées à des conditions affectives.”

Retour sur… Les archives de l’absence – Return to… Records of absence

Le CRISALIDE s’est réuni le 23 juin 2015 à la MMSH autour de la question des archives de l’absence et de ce que l’on peut placer sous ce terme lorsque l’on travaille sur un tel sujet. La journée a été riche en questionnements multiples et les échanges nourris. Ce billet propose quelques points particulièrement roboratifs.
« De la “double absence” à la disparition. Les recherches dans l’intérêt des familles menées par le Service d’assistance aux indigènes nord-africains (Paris, années 1930) » tel est le titre de la communication d’Emmanuel Blanchard (CNRS-CESDIP). Continuer la lecture de Retour sur… Les archives de l’absence – Return to… Records of absence

Déplacements et traces en Méditerranée : le fil d’Ariane de l’absence

Alice Ruffini, membre du Crisalide, propose ses prises de notes du séminaire du 30 janvier 2015. Celles-ci sont une invite au voyage, à la déambulation sur les traces sensibles laissées par celles et ceux qui sont en mouvement. Elle dessine une véritable cartographie de l’absence à partir des mémoires multiples qui la (re)composent dans le temps et l’espace. A lire, voire et contempler :

Carto-graphie de l’absence

Les traces de la dispersion – Traces of Dispersion

Le dernier numéro de la Revue Européenne des migrations Internationales vient de paraitre. Cette livraison enrichie d’un numéro Varia aborde un thème qui intéresse particulièrement les membres de l’équipe CRISALIDE car il pose de façon renouvelée et inédite la question de la présence numérique à travers celle de la “traçabilité migratoire”. Comme le souligne Dana Diminescu dans son éditorial “le support des TIC est un dispositif sociotechnique qui peut servir et/ou augmenter une forme de fonctionnement sociétal en réseau, spécifique aux diasporas et qui se manifeste sur la Toile par différentes formes de présence (Diminescu, 2005).  Continuer la lecture de Les traces de la dispersion – Traces of Dispersion

Absence et Littérature (2) Minh Tran Huy, Voyageur malgré lui, Flammarion, 2014.

Connaissez-vous le « tourisme pathologique » ? Ce que l’on a ainsi qualifié est une maladie qui s’est répandue en France à la fin du XIXe siècle puis en Italie et en Allemagne avant de disparaitre progressivement. Albert Dadas (1860-1907) est le premier cas officiel de « touriste pathologique » connu pour entrer dans des états de transe semi-somnambulique qui lui faisaient tout quitter pour voyager avec frénésie, généralement à pied. L’histoire de ce fugueur maladif, sans cesse jeté sur les routes par son impérieuse et insatiable quête d’ailleurs constitue le point de départ du roman de Minh Tran Huy qui est aussi une quête sur les « voyageurs malgré eux », ces exilés qui peuplent l’histoire familiale de la narratrice. Continuer la lecture de Absence et Littérature (2) Minh Tran Huy, Voyageur malgré lui, Flammarion, 2014.

colloque international Étudier l’exil Aix & Marseille 19-23 mai 2015

Localisation :
19-21 mai Maison de la recherche (Aix en Provence), 22-23 mai MUCEM (Marseille)
Pôle :
Collège d’études mondiales

Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires contemporaines sont complexes en raison d’une quadruple caractéristique : mobilité accrue ; extension planétaire ; diversité du sens des flux ; variété des causes (économiques, politiques, environnementales). Elles créent en conséquence des catégories migratoires extrêmement variées qu’il importe de penser ensemble, comme il importe de penser conjointement les rencontres multiples de langues et de cultures et les tensions politiques et sociales suscitées.

Continuer la lecture de colloque international Étudier l’exil Aix & Marseille 19-23 mai 2015

Absence et littérature (1) Un roman où la présence relève de l’absence et de la déprise ? Soumission de Michel Houellebecq

« Je n’aurais rien à regretter », ainsi, se termine le roman de Michel Houellebecq Soumission. Si celui-ci n’est pas un roman de la nostalgie, il est en revanche un roman qui traite de l’absence et c’est à ce titre que nous proposons ces quelques lignes. L’absence – même sans nostalgie – n’est pourtant pas le sujet principal, loin s’en faut, mais un des fils qui parcourt l’ouvrage mettant ainsi en lumière la façon dont se pensent certaines formes d’attaches. Ces attaches ne sont pas posées sur un plan familial : c’est par l’avènement de leur mort que les parents du narrateur deviennent ainsi paradoxalement présents. L’absence est donc moins à mettre en relation avec la disparition causée par le décès d’un être « proche » qu’avec la séparation induite par l’éloignement géographique, en l’occurrence le départ vers un pays de référence, Israël. Continuer la lecture de Absence et littérature (1) Un roman où la présence relève de l’absence et de la déprise ? Soumission de Michel Houellebecq

Atelier musique et migration

Musique et migration :
Organisation Scientifique : Clara Biermann, Hugo Ferran, Eckehard Pistrick, Jean Pouchelon

1/ Musique et exil : la mise en présence de l’absence
2/ La musique en contexte migratoire : perspectives translocales

Rares sont les études ayant vraiment exploré le rôle de la musique dans les phénomènes migratoires ou – à l’inverse – l’impact de la migration sur la musique (Toynbee & Dueck 2012). Cet atelier vise à approfondir ces questions, en abordant des thèmes comme la formation musicale des identités sociales en contexte migratoire, les effets musicaux des politiques d’intégration sur les pratiques des migrants et la manière dont la mobilité musicale tisse des communautés translocales, ou encore au rôle de la pratique et de la création musicales comme des modalités de mise en présence de l’absence. Continuer la lecture de Atelier musique et migration

Quelques notes d’exil : les effets de l’absence

Ces quelques notes ont été envoyées par Eckehard Pistrick, membre de Crisalide. Son travail de recherche porte sur les traces sonores qui ponctuent la migration. Bagage immatériel, invisible du migrant, la musique permet de sonoriser l’expérience de l’exil et de mieux comprendre ainsi la force des liens qui perdurent dans l’éloignement.

–  Extrait de Chant d’exil (Polyphonie albanaise et ukrainienne), projet du groupe polyphonique “Jonianet” et de la chanteuse Marjana Sadowska réalisé par Eckehard Pistrick pour Bayerischer Rundfunk Nuremberg, Mars 2009© tous droits réservés.