Archives par mot-clé : secret

Jalon iconographique de l’absence (3) : De (la mise à) l’écart à l’absence

 

« Revenir »

A propos de l’installation de Nicène Kossentini « Revenir », 2006, Art video/ black and white.

Une photographie de famille travaillée par la vidéo ; une « image-vidéo » donc qui expérimente une nouvelle dimension, la profondeur temporelle de l’histoire et sa part d’ombre. Ce faisant, se produit une inversion : le caché accède à une forme de visibilité, le second plan devient premier, l’absence fait place à la présence. En décomposant et recomposant la photographie de famille, la vidéo scrute intimement sa composition jusqu’à faire ressortir et donc resurgir l’énigme d’une présence, celle d’une petite fille, cachée, montrée ainsi révélée, qui se tient derrière le groupe familial occupé qu’il est à poser devant l’objectif. Longtemps, l’image-vidéo se fixe sur le contour imprécis d’un visage dont on devine la bouche ouverte, muette. Il s’agit d’une apparition furtive, troublante, entre présence et absence. Les vibrations de l’image-vidéo restituent la densité de cette expérience et l’immobilité initiale de l’image vibrante cède au mouvement, celui-là même qui produit le questionnement sur le sens de cette absence. A voir ici

Continuer la lecture de Jalon iconographique de l’absence (3) : De (la mise à) l’écart à l’absence

Nouv.o.monde le festival de cinéma de Rousset et le CRISALIDE

Du 07 au 13 mars 2016, se tiendra l’édition 2016 du festival de cinéma de Rousset et du Pays d’Aix. Depuis 2012, ce festival interroge les changements majeurs de nos sociétés en privilégiant le prisme méditerranéen. Ce faisant, il contribue à l’étude d’un monde en mouvement qui éclaire les liens multiples entre cinéma, cultures, arts et sociétés. Chaque édition comme celle de 2016 propose à travers ses rencontres de croiser des regards de cinéastes, d’artistes de différentes disciples et de spécialistes afin de prendre le temps de réfléchir ensemble « ces moments de cinéma ».

Cette année, le CRISALIDE ( Collectif de recherche interdisciplinaire sur l’absence et les liens diasporiques dans l’espace euro-méditerranéen) est invité pour animer la discussion qui aura lieu le 13 mars à l’issue de la projection du film Umrika, Comédie Dramatique de Prashant Nair – Inde – 1h45.

Rencontre avec Ilana Salama Ortar docteure en philosophie. Artiste visuelle interdisciplinaire, elle vit à Tel Aviv et Frankfort. Son travail,sous forme d’installations participatives, traite de l’immigration, du déracinement, de l’exil et de l’architecture d’urgence.
Alice Ruffini est artiste plasticienne, scénographe et musicienne. Son travail s’articule autour de problématiques liées à l’espace, à l’habiter, aux déplacements, aux voyages.
Constance De Gourcy est maîtresse de conférences en sociologie, membre du Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES, MMSH, AMU). Ses travaux portent principalement sur les migrations, l’absence et ses effets sur les liens de famille.

http://festivalnouvomonde.com/