Archives par mot-clé : maris

Femmes Face à l’absence, Bretagne et Québec (XVIIe -XVIIIe SIÈCLES) Sous la direction d’ Emmanuelle Charpentier et Benoît Grenier

La revue «Cheminements» du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ ) a publié un numéro sur l’absence masculine et ses effets sur l’agentivité des femmes. Les contributions réunies dans ce recueil examinent  l’articulation entre les femmes et l’absence, en s’appuyant sur des trajectoires individuelles que tous les contributeurs se sont attachés à replacer dans des perspectives plus générales.

Imposée par le travail, la guerre, ou bien choisie par la migration, l’absence des hommes offre la possibilité de contourner, partiellement, les «silences de l’histoire » à l’égard des femmes, si bien soulignés par Michelle Perrot. Elle laisse même entrevoir des femmes dans une intéressante situation d’entre-deux qui les

démarque des «filles majeures», des femmes séparées et de celles qui sont frappées par l’absence définitive de leur époux, les veuves.

« Femmes face à l’absence de l’Antiquité à l’époque contemporaine (Europe-Amérique du Nord) : terre, mer, outre-mer » colloque international

Le colloque « Femmes face à l’absence de l’Antiquité à l’époque contemporaine : terre, mer, outre-mer (Europe – Amérique du Nord) » propose de réfléchir à la condition et au quotidien des femmes mariées confrontées à l’absence temporaire de leur époux.

Celle-ci recouvre une grande diversité de situations selon les raisons du départ (activité maritime, emprisonnement, guerre, migration, travail saisonnier, religion….), ses modalités (absence choisie ou subie), l’implantation géographique (ville, campagne, littoral, montagne, île, colonie…), l’âge de l’épouse, la présence d’enfants, le milieu social et l’éventuel soutien du réseau de parenté et d’amitié.

Alors que le veuvage – conséquence de l’absence irréversible des hommes – et le célibat ont fait l’objet de nombreux travaux et synthèses, la solitude des femmes mariées, momentanément « affranchies » de la tutelle masculine, reste largement un territoire en friche.

Le colloque est organisé en partenariat avec le Centre International de la Mer (Rochefort) et avec le soutien du Framespa-UMR 5136, du CRHIA-EA 1163, du CRIHAM-EA 4270, de l’Université Toulouse-Jean Jaurès, de l’Université de Sherbrooke (Québec), de l’Université de Poitiers et de l’Université de La Rochelle.

site web dédié au colloque : https://femmes-abs-2017.sciencesconf.org/resource/page/id/1