Archives de catégorie : Actualités / News

« Les cloches silencieuses » de l’artiste Sylvie Tisserand

Sylvie Tisserand est de retour au Centre d’exposition de Mont-Laurier avec son dernier projet, « Les cloches silencieuses ».

 

Sous le titre « Les cloches silencieuses », Mme Tisserand suscite évidemment la curiosité avec son dernier projet, qui témoigne d’une démarche questionnant le cycle de la vie.

L’artiste avait partagé « Frontière humaine » en 2001 et « À cent nœuds lumière » en 1994.

Retrouver la présence de l’absence

Les cloches silencieuses sont des sculptures de fil de fer qui représentent des cloches, mais qui ne sonnent pas. Cette exposition était une occasion pour l’artiste de faire une réflexion sur le sens et l’essence même de la vie : « Pour moi, les cloches silencieuses sont porteuses de sens, d’un bagage universel qui va au-delà de leur conception même. Une cloche en fil de fer ne sonne pas, elle sonne les «non-dits»». Cette manière de représenter l’objet par l’absence et par le vide permet de mettre au jour ce qui est caché, mais qui est tout aussi vrai et pertinent. Sylvie Tisserand initie alors un jeu entre présence/absence, dit/non-dit, matière/vide, bruit/silence et amorce un questionnement sur le cycle de la vie.

Ainsi, ce sont plusieurs séries de cloches silencieuses qui accueilleront les visiteurs à la salle d’exposition de Mont-Laurier, sans oublier la présence d’une projection vidéo et d’une présentation de l’artiste.

La rencontre avec Sylvie Tisserand, qui aura lieu le jeudi 26 octobre à 17h, sera l’occasion de discuter avec l’artiste et d’en découvrir davantage sur « Les cloches silencieuses ».

Lors de cette soirée, une performance en lien avec l’exposition sera présentée par l’artiste multidisciplinaire Loraine Galarneau.

sources

Traverser les frontières : récits d’expatriation dans la littérature et le cinéma égyptiens

Carte Blanche proposée par Imaginaires Migratoires (INALCO), In 2016 (Université d’Oslo).
Modérée par Delphine Pagès-El Karoui, géographe, CERMOM, Sociétés Plurielles, INALCO/USPC.
Avec Elena Chiti, historienne et traductrice (arabe), Université d’Oslo ; Constance de Gourcy, sociologue, LAMES, Aix-Marseille Université ; Lucile Gruntz, anthropologue et réalisatrice de films documentaires.

 

Cette table-ronde explore la thématique de l’émigration dans la littérature et le cinéma égyptiens. Devenue massive depuis les années 1970, l’émigration qui se poursuit dans le contexte post-révolutionnaire occupe une place centrale dans l’imaginaire collectif égyptien. Décryptages d’œuvres variées par quatre spécialistes, qui en disent aussi long sur les blocages de la société égyptienne contemporaine que sur les expériences de ses citoyens en exil, entre nostalgie, aliénation et voyage initiatique. Parmis les sujets traités, une place sera accordée à l’absence. Il s’agira notamment de voir les formes qu’elle peut prendre dans la littérature égyptienne contemporaine à partir du roman « Chicago », du célèbre écrivain Alaa El Aswany.

Lieu : Institut du Monde Arabe. Dimanche 21 mai, Salle du Haut Conseil (niveau 9), de 10h00 à 11h30

Programme

Les rencontres de la troisième édition des Rendez-vous de l’Histoire du monde arabe sont désormais entièrement disponibles sur les chaînes Soundcloud et YouTube de l’IMA !

 Retrouvez-les au lien suivant :

Paris la Blanche, film sur l’absence

Une histoire familiale traversée par l’absence – Film de la réalisatrice Lidia Terki

Dès les premières scènes, une tension se manifeste entre des enfants adultes et un père absent qu’ils ne connaissent pas ou si peu. Il est à Paris, retraité, ils sont en Algérie et ne cherchent pas à le revoir. Est-il encore absent ? Plus probablement étranger au sens où ils n’ont rien en commun, ni souvenir, ni récits de leurs vies, ici et là-bas. Le lien de famille ne suffit pas à faire proximité quand les possibilités de contact sont à ce point réduites. Seule la mère se souvient de son mari, le père de ses enfants. Seule, elle partira en France à sa recherche. Son objectif est de le faire revenir au pays, il n’a plus de raison de rester en France, loin de tout. Mais le retour supposerait savoir vers où revenir pour retrouver sa place. Il est père et grand-père mais 48 ans passés à travailler en France ont fait de lui un étranger, captif d’une vie passée loin de ses proches. Après l’absence, c’est désormais l’exil qui guette celui qui ne peut plus rentrer et a rompu par son silence les amarres avec les siens. Au-delà de ce destin singulier, ce travail de l’absence sur les liens sociaux familiaux permet d’aborder la condition sociale de ces Chibanis, ces invisibles de l’histoire. Continuer la lecture de Paris la Blanche, film sur l’absence

Le festival nouv.o. monde : un certain regard sur un monde en mouvement

Du 3 au 12 mars 2017 se tiendra la prochaine édition du festival Nouv.o.monde à Rousset et dans le pays d’Aix.

Dans le cadre du partenariat établi depuis 2016 entre ce festival  et l’équipe Crisalide, une séance annuelle est programmée autour de l’absence dans les migrations internationales. En 2016, l’absence a été traitée à partir du film Umrika (Inde | 2015 | 1h45 Sundance 2015 – Prix du Public Avec Suraj Sharma, Tony Revolori, Prateik Babbar).

L’édition 2017 promet de riches rencontres. L’après-midi du 11 mars sera consacrée à la projection de film et court-métrage traitant de ce monde en mouvement à partir du lien complexe entre famille et migrations. Le film Mercenaire de Sacha Wolff aborde ainsi avec tendresse et poésie la relation entre migration sportive et regard familial : Soane, jeune Wallisien, brave l’autorité de son père pour partir jouer au rugby en métropole. Livré à lui-même à l’autre bout du monde, son odyssée le conduit à devenir un homme dans un univers qui n’offre pas de réussite sans compromission.

Le court-métrage Sinto a tua falta (Je ressens ton absence) de Lucas Roxo traite du rapport entre mémoire et histoire. En février 1971, Léonor a laissé sa fille au Portugal pour venir s’installer en France. Quarante ans plus tard, elle retourne sur le chemin de l’exil et écrit les lettres qu’elle ne lui a jamais envoyées.

Ces séances seront suivies de tables-rondes avec les réalisateurs. voir le Lien page programmation en partenariat avec le collectif Crisalide (MMSH)

Chaque année, les rencontres et discussions autour de ce thème enrichissent ce  dialogue fécond entre les sciences sociales et les arts visuels afin d’explorer, documenter et élargir les significations de l’absence.

Par Constance De Gourcy

ISSN 2496-9451

A Typology of contemporary exile narrations. Appel à projet de thèse

DOC2AMU est un programme doctoral innovant permettant de financer 30 contrats doctoraux d’une durée de 3 ans chacun pendant les 5 années du programme. Il est basé sur des principes
d’interdisciplinarité, d’intersectorialité et d’ouverture internationale (« 3I »). Il s’agit d’un projet H2020 COFUND MSCA cofinancé par la Commission Européenne et par le Conseil Régional Provence-
Alpes-Côte d’Azur, avec un soutien financier de la fondation A*MIDEX. Parmi les appels, un en particulier portant sur l’expérience exilique et la reconfiguration de l’absence en situation d’exil retient notre attention :

A typology of contemporary exile narrations
Is it possible to envision a representation of the exilic experience which could be broad enough to include the contemporary diversity of migratory fates and situations, and relevant enough to consider each individual exiled person? In a context of displacements more and more increased by political violence and economic misery in Africa and the Middle-East, the figure of the “exile” (the exiled person), relayed everywhere through mass media, is gaining more and more importance in our lives, our imaginary constructions, and our relation to the Other. Continuer la lecture de A Typology of contemporary exile narrations. Appel à projet de thèse

Nouv.o.monde le festival de cinéma de Rousset et le CRISALIDE

Du 07 au 13 mars 2016, se tiendra l’édition 2016 du festival de cinéma de Rousset et du Pays d’Aix. Depuis 2012, ce festival interroge les changements majeurs de nos sociétés en privilégiant le prisme méditerranéen. Ce faisant, il contribue à l’étude d’un monde en mouvement qui éclaire les liens multiples entre cinéma, cultures, arts et sociétés. Chaque édition comme celle de 2016 propose à travers ses rencontres de croiser des regards de cinéastes, d’artistes de différentes disciples et de spécialistes afin de prendre le temps de réfléchir ensemble « ces moments de cinéma ».

Cette année, le CRISALIDE ( Collectif de recherche interdisciplinaire sur l’absence et les liens diasporiques dans l’espace euro-méditerranéen) est invité pour animer la discussion qui aura lieu le 13 mars à l’issue de la projection du film Umrika, Comédie Dramatique de Prashant Nair – Inde – 1h45.

Rencontre avec Ilana Salama Ortar docteure en philosophie. Artiste visuelle interdisciplinaire, elle vit à Tel Aviv et Frankfort. Son travail,sous forme d’installations participatives, traite de l’immigration, du déracinement, de l’exil et de l’architecture d’urgence.
Alice Ruffini est artiste plasticienne, scénographe et musicienne. Son travail s’articule autour de problématiques liées à l’espace, à l’habiter, aux déplacements, aux voyages.
Constance De Gourcy est maîtresse de conférences en sociologie, membre du Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES, MMSH, AMU). Ses travaux portent principalement sur les migrations, l’absence et ses effets sur les liens de famille.

http://festivalnouvomonde.com/

Exils et mobilités contemporaines – colloque 6 février 2016

La phase actuelle de mondialisation économique, scientifique et culturelle suscite de nouveaux modèles de mobilité et de vies errantes. L’expatriation en est une, liée aux grandes entreprises internationales qui s’appuient sur cette mobilité professionnelle d’excellence pour construire des projets scientifiques. À cette forme de migration choisie s’opposent des phénomènes d’exil volontaire ou forcé plus dramatiques. Dans tous les cas, ces mouvements impliquent des situations interculturelles qu’il importe de définir. Ce colloque se propose ainsi d’analyser, dans un esprit pluridisciplinaire, la diversité des mobilités contemporaines et de réfléchir aux nouveaux statuts à leur accorder. L’absence sera au cœur de ces échanges.

lieu : Aix Marseille Université – Faculté de droit et de sciences politiques – Salle des Actes.

BAT Programme_Exils-&-mobilités-contemporaines3 -2

Colloque Scientifique International Ludovia 24-26 août 2016 Appel à communication

Pour sa douzième édition, le Colloque Ludovia, lieu d’échanges et de  réflexions, poursuit son exploration des problématiques posées par le multimédia dans les pratiques éducatives et/ou ludiques. Que ce soit en production ou en réception, les réalisations sont des creusets de synergies convoquant des approches pluridisciplinaires (arts, informatique, sciences de l’éducation, sciences cognitives, sciences de l’information et de la communication, etc). Après les  problématiques de l’immersion (2006), de la convivialité (2007), du « faire soi-même» (2008), «espace(s) et mémoire(s)» (2009), «interactivité et interactions» (2010),de la mobilité (2011), du plaisir (2012), de l’imaginaire (2013), de création et de consommation (2014), des appropriations et détournements (2015) nous proposons pour l’édition 2016 le thème : Formes d’attention, formes de présence, engagement

Calendrier :
Date limite de soumission: 15 mars 2016.
Notification d’acceptation des propositions : 15 mai 2016
Colloque : du mercredi 24 au vendredi 26 août 2016.
Remise des textes complets pour publication (30000 signes maximum): 15 octobre 2016

 



A lire : Performing Nostalgia – Migration Culture and Creativity in South Albania

Eckehard Pistrick, membre du Crisalide vient de publier un ouvrage inédit, traitant d’un aspect peu étudié des migrations. Celles-ci sont abordées sous l’angle de la musique, lien ténu qui raccorde ceux qui sont partis à leur pays d’origine. Une façon originale de souligner les effets de l’absence dans le rapport à soi, à l’autre et au pays d’origine.

Texte de présentation :

Migration studies is an area of increasing significance in musicology as in other disciplines. How do migrants express and imagine themselves through musical practice? How does music help them to construct social imaginaries and to cope with longings and belongings? In this study of migration music in postsocialist Albania, Eckehard Pistrick identifies links between sound, space, emotionality and mobility in performance, provides new insights into the controversial relationship between sound and migration, and sheds light on the cultural effects of migration processes. Central to Pistrick’s approach is the essential role of emotionality for musical creativity which is highlighted throughout the volume: pain and longing are discussed not as a traumatising end point, but as a driving force for human action and as a source for cultural creativity. Continuer la lecture de A lire : Performing Nostalgia – Migration Culture and Creativity in South Albania

A lire : La vie en deux. Familles françaises et britanniques face à la mobilité géographique professionnelle

Dans cet ouvrage qui vient de paraitre,  Nathalie Ortar s’intéresse aux mobilités qui relient la scène professionnelle à la scène résidentielle.

La grande mobilité géographique professionnelle qui implique pour un individu de résider et de travailler dans des lieux distants de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de kilomètres, reste un phénomène social mal connu.

Pourtant cette mobilité spatiale singulière, emblématique de notre modernité, transforme profondément le quotidien privé et professionnel des travailleurs mobiles, et impose des façons de vivre et de travailler bien spécifiques intégrant l’éloignement géographique, l’absence, mais aussi des séparations et des retours récurrents. Continuer la lecture de A lire : La vie en deux. Familles françaises et britanniques face à la mobilité géographique professionnelle

Appel à communication : colloque sur les Interactions Multimodales Par ECran

Voici un appel à communication qui devrait intéresser celles et ceux qui travaillent sur les modalités du lien social à distance.

L’édition 2016 du colloque organisé par le groupe de travail IMPEC sera structurée autour d’une thématique centrale : celle de la présence. Nos réflexions se focaliseront sur la présence comme concept(s) et comme pratique(s) par, via et avec les écrans. C’est à partir de cet angle d’attaque que seront appréhendées les questions relatives aux communications avec les écrans concernant les modes de présences (à soi, aux autres, au monde (Weissberg, 1999), co-présence, présentification (ou instanciation) de la présence (Merzeau, 2010) – par exemple avec les avatars, construction de la présence, surprésence ou hyperprésence des écrans, interactions hyperpersonnelles (Walther, 1996), etc. Continuer la lecture de Appel à communication : colloque sur les Interactions Multimodales Par ECran

Les traces de la dispersion – Traces of Dispersion

Le dernier numéro de la Revue Européenne des migrations Internationales vient de paraitre. Cette livraison enrichie d’un numéro Varia aborde un thème qui intéresse particulièrement les membres de l’équipe CRISALIDE car il pose de façon renouvelée et inédite la question de la présence numérique à travers celle de la « traçabilité migratoire ». Comme le souligne Dana Diminescu dans son éditorial « le support des TIC est un dispositif sociotechnique qui peut servir et/ou augmenter une forme de fonctionnement sociétal en réseau, spécifique aux diasporas et qui se manifeste sur la Toile par différentes formes de présence (Diminescu, 2005).  Continuer la lecture de Les traces de la dispersion – Traces of Dispersion

colloque international Étudier l’exil Aix & Marseille 19-23 mai 2015

Localisation :
19-21 mai Maison de la recherche (Aix en Provence), 22-23 mai MUCEM (Marseille)
Pôle :
Collège d’études mondiales

Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires contemporaines sont complexes en raison d’une quadruple caractéristique : mobilité accrue ; extension planétaire ; diversité du sens des flux ; variété des causes (économiques, politiques, environnementales). Elles créent en conséquence des catégories migratoires extrêmement variées qu’il importe de penser ensemble, comme il importe de penser conjointement les rencontres multiples de langues et de cultures et les tensions politiques et sociales suscitées.

Continuer la lecture de colloque international Étudier l’exil Aix & Marseille 19-23 mai 2015

Atelier musique et migration

Musique et migration :
Organisation Scientifique : Clara Biermann, Hugo Ferran, Eckehard Pistrick, Jean Pouchelon

1/ Musique et exil : la mise en présence de l’absence
2/ La musique en contexte migratoire : perspectives translocales

Rares sont les études ayant vraiment exploré le rôle de la musique dans les phénomènes migratoires ou – à l’inverse – l’impact de la migration sur la musique (Toynbee & Dueck 2012). Cet atelier vise à approfondir ces questions, en abordant des thèmes comme la formation musicale des identités sociales en contexte migratoire, les effets musicaux des politiques d’intégration sur les pratiques des migrants et la manière dont la mobilité musicale tisse des communautés translocales, ou encore au rôle de la pratique et de la création musicales comme des modalités de mise en présence de l’absence. Continuer la lecture de Atelier musique et migration