Quelques notes d’exil : les effets de l’absence

Ces quelques notes ont été envoyées par Eckehard Pistrick, membre de Crisalide. Son travail de recherche porte sur les traces sonores qui ponctuent la migration. Bagage immatériel, invisible du migrant, la musique permet de sonoriser l’expérience de l’exil et de mieux comprendre ainsi la force des liens qui perdurent dans l’éloignement.

–  Extrait de Chant d’exil (Polyphonie albanaise et ukrainienne), projet du groupe polyphonique « Jonianet » et de la chanteuse Marjana Sadowska réalisé par Eckehard Pistrick pour Bayerischer Rundfunk Nuremberg, Mars 2009© tous droits réservés.